2ème Plus ancien pèlerinage de France

Panneau historique

En 1212, à l’époque des Templiers, l’épaisse forêt de Bondy recouvre la région. L’insécurité est grande sur le chemin de Meaux à St Denis : les guerres civiles qui ravagent la France au XII° siècle ont donné naissance à des partisans qui se regroupent dans les forêts des environs de Paris. Ils n’hésitent pas à attaquer les voyageurs qui s’engagent sans escorte sur les routes.
Une légende rapporte qu’en 1212, trois marchands Angevins, traversant la forêt, furent détroussés par des brigands et ligotés à trois chênes. Abandonnés ainsi à leur triste sort, ils ne durent leur salut qu’à l’intervention d’un ange, envoyé par la Vierge pour les délivrer. Ce dernier fit même jaillir une fontaine pour les rafraîchir. En souvenir de cette intervention divine, les trois marchands décidèrent d’édifier un petit oratoire orné de l’effigie de leur bienfaitrice.
Vers 1260, sous le règne de Saint Louis, la chapelle remontant peut-être au règne de Philippe Auguste (1165 – 1223), aurait été reconstruite dans de plus vastes proportions afin de recevoir les fidèles. Les pèlerins s’y pressent, venant assister aux offices célébrés plusieurs fois par jour et puiser à la source une eau réputée curative et miraculeuse. Des fouilles pratiquées sur le site ont remis à jour des fragments de coupelles médiévales servant à cet usage.
En 1641, le prieur de Clichy, cède la chapelle aux religieux de l’Abbaye de Livry. L’abbé Christophe de Coulanges, oncle de Madame de Sévigné, prend alors l’initiative de rebâtir le monument, déjà fort délabré. La première pierre est posée en 1655 par François-Théodore de Nesmond, seigneur de Clichy. La bénédiction a lieu le 8 septembre 1663, date qui marquera chaque année le début des processions.
A l’époque de la révolution de 1789, la chapelle est vendue, en novembre 1791, en vue de sa démolition, mais les biens mobiliers intérieurs et la statue avaient été mis à l’abri à l’Abbaye de Livry.
En 1808, une souscription publique permet la reconstruction de la chapelle. Son inauguration a lieu le 8 septembre. Toutefois, la statue de Notre Dame du XVIème siècle, transférée à Livry puis en l’église de Saint Denis de Clichy, n’y est replacée qu’en 1844 ou 1846.
En 1842 ou plutôt 1844, sous l’impulsion du jeune Abbé JOUVEAUX,  les trois croix, érigées en souvenir des origines miraculeuses de la chapelle, sont remplacées par de nouvelles.
En 1865, les dernières transformations donnent à la chapelle l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui.
Chaque année, au mois de septembre, se déroule le grand Pèlerinage du Diocèse de Saint Denis, rassemblant des délégations de toutes les villes de Seine Saint Denis.

L'ancienne chapelle
La chapelle actuelle